< Traversées Ubus >

QUARTIER FEMMES

Le projet L’équipe Diffusion La presse Les partenaires

Le projet

« QUARTIER FEMMES » est une création collective sur le quotidien peu ordinaire des femmes incarcérées.En 1997, une dizaine de femmes, élèves en 2ème année du cours de théâtre d’Isabelle de Haas, décidaient de s’engager dans un travail de création pour la réalisation d’un spectacle ayant pour thème : les femmes en prison. En juillet 1997, débutait leur enquête à travers la recherche d’informations, de documents, de témoignages. Le Camp Est leur ouvrait ses portes et les femmes détenues acceptaient de rencontrer régulièrement comédiennes, auteur ou metteur en scène. Une seule exigence de leur part : préserver leur anonymat. Légitime… Au fil des semaines et des rencontres, les femmes du Camp Est les ont aidées à tisser la trame de leur spectacle en leur livrant les émotions liées à leur incarcération et la façon dont elles vivaient cette détention. Ces rencontres furent et sont encore si riches en émotions et en informations que le spectacle qui se profilait dépassait largement le niveau d’un spectacle d’élèves…Ce spectacle a été dédié à L. et à N. qui nous ont suivies tout au long de cette création dont elles sont en grande partie les inspiratrices…

L’équipe

Comédiens : Anne-Marie Berger (Annabelle et la mère d’Hélène), Fabienne Bernet (Pierrette), Nadine Billard (Leïla), Véronique Guillard (Rose), Sam Kagy (Evelyne), Audrey Labussière (Aude et la sœur d’Hélène), Anne Lanselle (La Gardienne), Francine Lecouty (Francine), Marie-Claude Macé (Hélène), Jeanne Vassard (Lucie)
Ecriture : Colette Delvalle
Mise en scène : Isabelle de Haas
Décors et accessoires : Patrick Vassard et Steev Maka L.
Création lumières : Gilles Dogué
Régie : Steev Maka L.
Photos : Eric Dell’Erba

Diffusion

Présenté à Nouméa au Théâtre de Poche aux mois de juin/juillet 1998. Puis en tournée sur le territoire de la Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu.

La presse

Les Nouvelles Calédoniennes : La troupe Pacifique et compagnie a investi le Théâtre de poche avec « Quartier Femmes » une pièce poignante mise en scène par Isabelle de Haas. On ne sort pas en sifflotant de ce nouveau spectacle. Cette incursion dans le milieu carcéral au féminin remue les tripes… Dès l’entrée dans le Théâtre de Poche, particulièrement bien adapté à l’œuvre, les grilles placées entre rangées de fauteuils et scène donnent la dimension du rapport qui va s’instaurer entre le public et les personnages interprétés par cette épatante brochette d’élèves-comédiennes… Le principal est dit. Les mots qui n’ont pas été prononcés au procès, par pudeur, par peur ; le désemparement d’avoir été punie d’aimer ; le déchirement d’avoir vu partir son enfant à 18 mois ; le chaos provoqué par un idéal qui a mal tourné… Et les réalités de la promiscuité : la dualité tendresse/agression, de l’homosexualité, ni l’ambiguïté de la sortie tant espérée. Lorsque l’on quitte la galère, la liberté fait peur. La difficulté des premiers pas de l’autre côté de la grille est poignante… La pièce ne dure qu’une heure. C’est suffisant pour prendre une bonne gifle et repartir tout penauds, moins importants qu’en arrivant, peut être, mais plus vivants aussi. Chapeau à toute l’équipe ! (Carole de Kermoysan, 19/06/98)

Les partenaires

Production « Pacifique et Compagnie… », avec le soutien de la Ville de Nouméa, la Province Sud, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie et la Direction des Affaires Culturelles.

Ainsi que : Les Nouvelles Calédoniennes, R.F.O.